Pays Toy : 99.6 | Argelès : 104.2
Cauterets : 104.9 | Lourdes : 103.4

ÉCOUTEZ LE DIRECT

Opération Grand Site - Balade commentée au plateau de Saugué

Balade au plateau de  Saugue Communauté de Communes Pyrénées Vallées des Gaves

 

La balade commentée a permis d’échanger sur les paysages du plateau de Saugué et leur devenir. Éleveurs, élus, acteurs, ont parlé des enjeux du territoire aux habitants et aux invités. A mi-montée de la route du plateau, les terres de Patrick Labit sont un des derniers exemples de la transhumance de mi-saison. Ces prairies, plates ou pentues, étaient pâturées au printemps, à l’automne par les troupeaux en transumance des fonds de vallée aux estives et fauchées manuellement l’été, une pratique qui a tendance à disparaitre. Aujourd’hui, seules les parties mécanisables, planes et desservies par la route sont encore fauchées. Les séjours des troupeaux sur le plateau à la mi-saison disparaissent car les granges forraines ne sont plus adaptées pour accueillir des troupeaux devenus grands et uniquement composés de vaches alors que les anciens troupeaux, mixtes, allaient brouter partout. Les rares éleveurs pratiquant encore la transhumance mi-saisonnière se sentent isolé à Saugué. Ont disparus le vivre ensemble et la solidarité qui existaient encore il y a moins d’une dizaine d’années. Tout cela entraine un enfrichement des parcelles ou bords de parcelle les plus en pente. Les prairies jaunissent, signe que des boisements les recouvriront demain, qui masqueront les perspectives sur le cirque. Des pratiques d’écobuage existaient, mais les autorisations sont aujourd’hui difficiles à obtenir. Il est proposé de mettre en avant la nécessité de réautoriser ces pratiques au regard de l’enjeu paysager majeur. L’eau est un élément très présent et important du plateau. Conduite et orientée sous forme de canaux, elle servait autrefois à irriguer par submersion les prairies permettant une seconde pousse et donc une seconde fauche. La lourdeur d’entretien des canaux et la disparition du travail collectif a mis fin à cette pratique qui aurait pourtant son utilité aujourd’hui. Se développe une réflexion sur l’irrigation par aspersion, moins lourde d’entretien et plus économe en eau.Sur le plateau, un sentier d’interprétation a été mis en place par Natura2000 en association avec l’association MCA et la commission syndicale. Des panneaux et un cheminement permettent de s’approprier l’histoire et la vie quotidienne du lieu répondant à l’enjeu de développer un tourisme de concernement. La visite, sous forme de balade avec un guide en est une autre forme particulièrement appréciée des participants qui autour de grillades de mouton local éprouvent une émotion nouvelle pour ce lieu et son devenir.

Suivez Lise Laporte et Alise, Patrick, André ainsi que ceux venus participer à cette balade commentée :